Générations Futures facebook Twitter Rechercher Télécharger Email
Je fais un don

Partager

Actualités

Après la Fête des récoltes, GF Lyon dans l’actualité

Nous étions présents et actifs à la Fête des récoltes de Lyon samedi 21 septembre dernier. Cette fête, résurgence d’une ancienne fête médiévale, est consacrée à l’alimentation de qualité : nous ne pouvions pas ne pas participer, entourés des autres structures lyonnaises se préoccupant de l’alimentation et des producteurs bio locaux ! De bons contacts nous ont confirmé que beaucoup, dans les jeunes générations, ont saisi l’importance de l’alimentation pour notre santé et aussi pour faire bouger toute la société en commençant par l’agriculture !
Voici nos futures activités :
– notre prochaine réunion conviviale aura lieu vendredi 11 octobre à partir de 18 h 30 jusqu’à 21 heures à la Maison de l’Environnement de Lyon, 14 avenue Tony Garnier, 69007 Lyon (arrêt Tony Garnier du Tram T1). Cette rencontre nous permettra de reprendre contact après la coupure de l’été et d’envisager les actions à proposer pour les mois à venir. Vous toutes et tous, membres et sympathisant(e)s de Générations Futures Lyon êtes donc chaleureusement  invité(e)s à participer !
– la visite du jardin partagé « Coté jardins » de Tassin la Demi-Lune, samedi 19 octobre de 10 h à 12 h. Ce jardin partagé, l’un des tous premiers en France, est une référence par son organisation bien rodée, sa capacité à fournir une alimentation bio à toutes les familles adhérentes et… son ambiance super conviviale. Ce sera donc très instructif en ce moment où nous nous posons la question essentielle de la qualité de notre alimentation ! Pour une bonne organisation, il est nécessaire de s’inscrire sur le site de la Maison de l’Environnement de Lyon (Agenda).

– Dés maintenant vous pouvez retenir la date d’une vidéo-conférence passionnante le 12 décembre prochain à la Maison de l’Environnement, sur le Glyphosate et ses effets sur notre santé et l’environnement, nous bénéficierons des compétences d’un médecin spécialiste en la matière, le Docteur Paul Bousquet !

 Actualités locales 

1 – Protection des riverains : L’initiative du Maire de Langouet avec son arrêté d’interdiction de traitement à moins de 150 m des habitations a marqué un tournant dans la protection des riverains. Il est suivi dans sa démarche par plusieurs collègues. Même si l’arrêté a été annulé par la préfecture, cette action fait bouger les lignes de l’utilisation des pesticides : le gouvernement a dû annoncer l’étude de mesures de protection. Nous serons présents dans les groupes de travail des Chambres d’agriculture du Rhône et de la Haute Loire pour établir les Chartes départementales.

2 – Bébés sans bras de l’Ain : Le 12 juillet dernier SPF et l’ANSES ont fait le point sur leur enquête sur les cas d’Analgésie Transverse des Membres Supérieurs (ATMS) de bébés dans l’Ain : l’Agence indique que, d’après elle, il n’y a pas de sur-cas de cette malformation dans le cluster de l’Ain. Elle précise que cette conclusion est donnée en excluant les cas signalés avant la création du REMERA (Registre des malformations en Rhône Alpes) et deux autres cas « douteux » !

Cette déclaration est doublement honteuse :

* Exclure les cas antérieurs au REMERA n’a aucune justification, d’autant moins que SPF n’a eu de cesse de critiquer et combattre le REMERA. Rappel : avec les cas antérieurs, le taux de malformations est plus de 50 fois supérieur à la moyenne nationale !
* SPF ne peut ignorer qu’un trafic de pesticides a été découvert à Villefranche sur Saône et que le fongicide Folpet figure parmi les produits du trafic. L’Agence ne peut ignorer aussi (sinon c’est une incompétence grave) que ce Folpet présente des risques mutagènes : des scientifiques suisses nous ont prévenus que ce fongicide est composé d’une molécule très proche, dans sa composition, de celle de la tristement célèbre Thalidomide. Or ce médicament, administré à des femmes enceintes dans les années 70/80 a entrainé justement de nombreuses naissances de bébés sans bras ou main….

 Générations Futures Lyon n’est pas habilité ni compétent pour déterminer les causes scientifiques de problèmes sanitaires. Nous ne prétendons surtout pas détenir de preuves de la responsabilité du Folpet sur ces naissances avec ATMS. Mais nous constatons les faits et pensons qu’une étude sérieuse doit être menée. Or le rapport de SPF indique qu’aucune étude ne semble nécessaire ni même possible… Pourquoi ? Est-ce volontaire, voudrait-on cacher les effets d’un trafic illicite ? Une famille victime a porté plainte contre X.

A bientôt donc à l’occasion de nos futures activités !

Agissez

Inscrivez-vous pour suivre notre actualité

En complétant ce formulaire, vous acceptez que l'association Générations Futures, responsable de traitement, traite vos données personnelles pour vous permettre de recevoir des informations et actualités. Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de protection de vos données personnelles : mentions légales
×